Eglise-Fraternité : L'ecclésiologie du Christ-Frère aux huit premiers siècles Tome 1, L'Eglise s'appelle "Fraternité" (Ier-IIIe siècle) par Michel Dujarier

Eglise-Fraternité : L'ecclésiologie du Christ-Frère aux huit premiers siècles Tome 1, L'Eglise s'appelle

Titre de livre: Eglise-Fraternité : L'ecclésiologie du Christ-Frère aux huit premiers siècles Tome 1, L'Eglise s'appelle "Fraternité" (Ier-IIIe siècle)

Éditeur: Cerf

ISBN: 2204096997

Auteur: Michel Dujarier


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Michel Dujarier avec Eglise-Fraternité : L'ecclésiologie du Christ-Frère aux huit premiers siècles Tome 1, L'Eglise s'appelle "Fraternité" (Ier-IIIe siècle)

Parmi les noms qui désignaient l'Eglise durant le premier millénaire, celui de " Fraternité " était l'un des plus significatifs. C'était même son nom propre qui exprimait la relation vitale unissant les baptisés au " Christ-Frère ". Or, curieusement, aucune étude de théologie historique approfondie n'avait été menée sur ce sujet. Elle vient d'être réalisée par un théologien qui est aussi un pasteur. Fruit d'une longue et patiente recherche, elle se présente en trois volumes qui remettent en valeur un aspect fondamental trop oublié de ce qu'est l'Eglise. Cette première partie porte sur les trois premiers siècles durant lesquels l'Eglise se donne le nom de Fraternité. Un second tome montrera bientôt le fondement théologique de ce titre mis en relief au cours des Ive et Ve siècles : l'Eglise est " Fraternité en Christ ". Le troisième tome manifestera que, même si la notion de fraternité a connu un temps de sommeil durant les VIe et VIIe siècles, les moines ont remis à l'honneur, dès le ville siècle, la conception de l'Eglise comme " Sainte Fraternité ", vivant de la Trinité et ouverte au monde entier.

Livres connexes

Parmi les noms qui désignaient l'Eglise durant le premier millénaire, celui de " Fraternité " était l'un des plus significatifs. C'était même son nom propre qui exprimait la relation vitale unissant les baptisés au " Christ-Frère ". Or, curieusement, aucune étude de théologie historique approfondie n'avait été menée sur ce sujet. Elle vient d'être réalisée par un théologien qui est aussi un pasteur. Fruit d'une longue et patiente recherche, elle se présente en trois volumes qui remettent en valeur un aspect fondamental trop oublié de ce qu'est l'Eglise. Cette première partie porte sur les trois premiers siècles durant lesquels l'Eglise se donne le nom de Fraternité. Un second tome montrera bientôt le fondement théologique de ce titre mis en relief au cours des Ive et Ve siècles : l'Eglise est " Fraternité en Christ ". Le troisième tome manifestera que, même si la notion de fraternité a connu un temps de sommeil durant les VIe et VIIe siècles, les moines ont remis à l'honneur, dès le ville siècle, la conception de l'Eglise comme " Sainte Fraternité ", vivant de la Trinité et ouverte au monde entier.Parmi les noms qui désignaient l'Eglise durant le premier millénaire, celui de " Fraternité " était l'un des plus significatifs. C'était même son nom propre qui exprimait la relation vitale unissant les baptisés au " Christ-Frère ". Or, curieusement, aucune étude de théologie historique approfondie n'avait été menée sur ce sujet. Elle vient d'être réalisée par un théologien qui est aussi un pasteur. Fruit d'une longue et patiente recherche, elle se présente en trois volumes qui remettent en valeur un aspect fondamental trop oublié de ce qu'est l'Eglise. Cette première partie porte sur les trois premiers siècles durant lesquels l'Eglise se donne le nom de Fraternité. Un second tome montrera bientôt le fondement théologique de ce titre mis en relief au cours des Ive et Ve siècles : l'Eglise est " Fraternité en Christ ". Le troisième tome manifestera que, même si la notion de fraternité a connu un temps de sommeil durant les VIe et VIIe siècles, les moines ont remis à l'honneur, dès le ville siècle, la conception de l'Eglise comme " Sainte Fraternité ", vivant de la Trinité et ouverte au monde entier.